Bilbo le Hobbit : misogynie et émerveillement toujours au rendez-vous

bilbo le hobbit-affiche du film

Elsa ayant déjà rédigé deux chroniques sur JRR Tolkien, j’ai décidé de la suppléer pour celle-là : la critique de Bilbo le Hobbit. J’avais déjà lu ce livre quand j’avais environ 15 ans (ma période ado fan de Good charlotte et Simple Plan). Ce week-end, avec ma copine, on a voulu regarder le Hobbit de Peter Jackson et j’ai réalisé que j’avais complètement oublié le récit original. Il n’en fallait pas plus pour me décider à me lancer dans cette nouvelle critique.

 

Bilbo le Hobbit en bref

« Dans un trou vivait un hobbit… » Voilà les premiers mots qui ouvre le livre fantasy de JRR Tolkien.

Maison de Bilbo le Hobbit dans le film de Peter Jackson

Bilbo le Hobbit est à l’image de son personnage principal (Bilbo) : simple (il se lit très vite) et drôle. Dans ce livre, on suit les aventures de Bilbo Baggins, l’ancêtre de Frodon.  Ce petit hobbit va voir sa vie paisible être bouleversée par l’arrivée du magicien Gandalf. Accompagné de treize nains, le célèbre magicien lui demande son aide pour récupérer un trésor perdu, gardé par le dragon Smaug. Au côté de ses nouveaux compagnons, Bilbo Baggins va vivre de nombreuses péripéties : affronter des trolls, des gobelins, des araignées géantes, etc.

Re(découvrir) le style de Tolkien

JRR Tolkien décrit très bien son univers et parvient à transformer un scénario assez basique en épopée fantas-mabuleuse. Grâce aux nombreux détails dont il parsème son roman fantasy, je suis immédiatement embarqué dans les récits de la Terre du Milieu. Chaque peuple est décrit avec ses rites, son histoire et ses coutumes. Les films ayant aidé à stimuler ma mémoire, j’ai retrouvé avec plaisirs certains personnages comme Elrond (le Nécromancien) ou Gandalf.

À la lecture de Bilbo le Hobbit , j’ai retrouvé toute la magie qui m’avait émerveillé dans ma jeunesse. En effet, ce récit assez enfantin mêle merveilleusement  fantastique, peur et humour. Si certains « haters » critiquent l’aspect « conte de fée » de ce livre, Bilbo le Hobbit est avant tout un voyage initiatique. Bilbo Baggins ressort grandi de ses aventures.

récit initiatique de Bilbo le hobbit

Les petits bémols

  • Les personnages sont terriblement attachants, mais on regrettera peut-être  que les nains ne soient pas plus mis en avant.
  • Comme j’avais vu le film peu de temps auparavant, je dois dire que j’attendais avec hâte la scène de combat finale avec le dragon Smaug… et je l’ai trouvé très décevante.
  • Enfin, c’est peut-être mon côté féministe qui parle (ma copine et ma mère m’ont bien dressé)… Mais suis-je le seul à trouver que décidément, l’univers de Tolkien manque de femme ? Le seul personnage féminin dans ce livre de 300 pages, c’est Belladone Took, la mère de Bilbo. Elle est mentionnée 6 fois dans tout le livre. Sinon, on parle aussi des « femmes » à deux reprises quand il faut évacuer les « femmes » et les enfants pendant l’attaque de Smaug et lorsque le maître de la ville reste derrière avec ces mêmes femmes et enfants pendant que Barde va à la Montagne Solitaire. Alors Tolkien est peut-être un génie de la fantasy mais pour la lutte des femmes, il n’avait rien d’avant-gardiste ! On est bien en 1937, dans une société patriarcale et phallocratique : « grave macho, quoi ». Un peu comme patrick Juvet, on a envie de crier :

Où sont les femmes?
Avec leurs gestes pleins de charme
Dites-moi où sont les femmes, femmes, femmes, femmes, femmes
Où sont les femmes?
Qui ont des rires pleins de larmes
Auraient-elles perdu leur flamme, flamme, flamme, flamme, flamme
Où sont les femmes?

Patrick Juvet, Où sont les femmes?

Je dois dire en relisant les paroles de Patrick Juvet… qu’il ne semblait pas être l’homme le plus féministe de France, non plus.

La nuit, il rêve de veiller sur Gotham, Paris, Toulon... N'importe quelle ville qui fera de lui son héros... Mais dans la journée il est rédacteur pour livre-fantasy.fr et aime lire, jouer aux jeux-vidéo, faire du sport, sortir avec ses amis...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *