Que pense-t-on de Désenchantée : la nouvelle série fantasy de Netflix ?

désenchantée que donne la série netflix ?

En Janvier 2016, Netflix annonçait l’arrivée de Désenchantée, une nouvelle série originale. Un cartoon fantasy proposé par Matt Groening, le créateur des Simpsons et de Futurama. Étant une fan des deux shows, j’attendais avec impatience de voir ce que ça allait donner. Munie de mes logs Netflix, je me suis connectée dès le jour de la sortie pour vous livrer ma critique.

personnages de Désenchantée

Désenchantée : un cartoon fantasy complètement décalé !

L’histoire se passe pendant la période médiévale, dans le royaume de Dreamland. Là, elfes, princesses, sirènes, vikings, démons et prostituées fées se cotoient joyeusement. Par son coté trash et son humour décalé, la série Désenchantée  me fait plus penser à Futurama qu’aux Simpsons. L’animation et les dessins sont très colorés et très bien exécutés, ce qui donne immédiatement une vraie identité au cartoon.

« Pour préparer Désenchantée, j’ai commencé à relire de vieux livres de fantaisie médiévale, à prendre des notes et à voir ce qui pouvait ressortir de ce nouvel univers. J’avais un vieux carnet à dessins écorné que j’ai rempli de toutes les idées qui me passaient par la tête sur les fables, la fantaisie, les livres et films pour enfants. »

Matt Groening, le producteur du show.

Des personnages loufoques mais surtout émouvants

Les personnages de la série Désenchantée

Mais l’atout charme de cette série, ce sont surtout ses personnages. Tout commence avec l’histoire de Bean, la princesse du royaume. Courageuse, rebelle et… alcoolique, Bean se sent seule et est éprise de liberté. Très vite, elle va rencontrer ses deux fidèles acolytes (eux aussi très portés sur l’alcool) : le cinglant démon Luci et Elfo, l’elfe optimiste qui s’est enfui du pays des merveilles pour découvrir « le malheur » et « la tristesse ». Ces 3 protagonistes très différents vont rapidement devenir inséparables et créer une dynamique attachante. Les personnages et leurs relations évoluent au gré des épisodes. La série met d’ailleurs très en avant son trio et la relation d’inter-dépendance qui commence à s’établir. Les personnages secondaires en pâtissent et ne sont que peu développés.

Pourquoi tant de critiques ?

Si vous avez lu quelques critiques, vous aurez remarqué qu’elles ne flattent pas toutes la série de Matt Groening. Si vous ne l’avez pas fait, voici un petit panel :

 » La série ne semble pas vraiment pensée pour faire grand-chose avec les codes de son genre, que ce soit pour les suivre ou les détourner ».

Fabien, journaliste chez CriticToo

 

« Passés quelques sourires aux deux premiers épisodes (formidable couple de paysans qui explique être trop modeste pour mériter un nom). On s’ennuie franchement devant une enfilade de scènes à base de chevaliers crétins. »

Marius Chapuis, journaliste chez Libération

Si je suis totalement honnête, je dois admettre que je comprends généralement les critiques que j’ai pu lire. La « série est trop lente », « on ne rie pas assez », etc… Mais pour moi, toutes ces critiques résument la plus grande qualité de Désenchantée : la nuance. Avec ce nouveau dessin-animé à destination des adultes, Matt Groening amène une dimension qu’il n’avait pas encore pleinement exploitée avec ces shows précédents.

Ces personnages ne sont plus des types (Fry « le naïf », Blender « l’egoïste robot alcoolique », Marge Simpsons « la maman », Lisa Simpsons « l’intello »…). Les héros de Désenchantée sont complexes, ce qui nous permet de mettre à jour des questionnements très forts (la solitude, le devoir, le fatum, la religion, les guerres, la politique, la mort), avec beaucoup d’humour et de subtilité. Le démon Luci n’est pas aussi égoïste, pervers et manipulateur que Blender de Futurama CAR le monde n’est pas manichéen ou binaire. Les êtres sont pourvus de nuances, comme les personnages de Désenchantée.

Si le rythme est assez lent, c’est qu’il nous permet de construire une narration cohérente et mettre en place une intrigue.

Si vous voulez regarder Désenchantée pour voir une version médiévale des Simpsons ou de Futurama, vous pouvez passer votre chemin. En effet, Matt Groening a eu l’intelligence de créer un NOUVEAU show et non de recycler de vieilles recettes ! Si vous cherchez un show impertinent, drôle et touchant, Désenchantée saura vous séduire.

Passionnée par la Fantasy depuis mon plus jeune âge. J'ai passé mes premières années à me balader en forêt, persuadée qu'un jour je trouverai un oeuf de dragon (merci Eragon). Après cela, j'ai lu Ewilan et j'ai cru qu'en me concentrant assez j'arriverai à matérialiser mes pensées. Enfin, à 11 ans, je me suis dit que mes espoirs allait finalement payer et que j'allais recevoir une lettre qui m'enverrait à Beauxbatons... Comme rien de tout cela n'est arrivé, j'ai acquis deux convictions. 1- que la poste avait perdu ma lettre. 2- que la magie la plus simple à maîtriser resterait sans doute celle procurée par la découverte d'un bon livre fantasy. J'ai d'ailleurs fini par écrire mon propre livre, monter un site, mais ça, c'est une autre histoire...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *