Humour, suspense et fantasy avec La part des ombres de Gabriel Katz

la part des ombres, livre fantasy de Gabriel Katz

J’ai plongé dans La part des ombres, le livre fantasy de Gabriel Katz, afin de vous livrer cette chronique. J’ai commencé en lisant la quatrième de couverture : tout cela semblait prometteur. En gros : la Goranie sombre dans le chaos et trois figures quittent l’ombre pour aider le peuple à retrouver sa liberté. Il y a une maîtresse de guerre, un gladiateur virtuose et… un beau gosse qui ne sait pas ce qu’il fait là…

Petit teaser de La part des ombres

Depuis 10 ans, le royaume de Goranie est occupé par un peuple guerrier : les Traceurs. Ils sont venus initialement pour aider les locaux à sécuriser leur territoire mais sont restés et conservent en terrorisant la population. Cependant, un évènement tragique réveille l’esprit de révolte du peuple qui décide qu’il est temps de s’affranchir du joug des oppresseurs.  Dans un village, les Traceurs ont exterminé tous les habitants, sauf un, qui a soif de vengeance. Mais comment faire pour se révolter quand on est paysan et qu’on ne sait pas se battre ? Le peuple décide de recruter 3 mercenaires : Desmeon, Kaelyn et Olen. La part des ombres nous raconte la mise en place de cette révolte.

la révolte des paysan la part des ombres

Un livre plein d’humour qui va faire plaisir aux fans de Gabriel Katz

Desmeon, Kaelyn et Olen… Ces noms vous disent quelque chose ? C’est que La part des ombres n’est pas votre premier roman de Gabriel Katz. En effet, pour ce nouveau diptyque, l’auteur de fantasy choisit de ré-utiliser trois de ses anciens héros. On retrouve donc avec plaisir Desmeon, le gladiateur virtuose d’Aeternia, Kaelyn, la maîtresse de guerre du roman éponyme et Olen, le dragueur du Puits des mémoires. Reprendre des personnages d’anciens romans pour cette nouvelle aventure est très malin. Je les ai d’ailleurs retrouvés avec plaisir.

Ceux qui n’ont jamais lu du Gabriel Katz seront rassurés de savoir que La part des ombres peut se lire de façon tout à fait indépendante.

soulagement : tout le monde peut lire la part des ombres

En bref

Comme à son habitude, Gabriel Katz prend son temps pour créer et développer son univers et ses intrigues. Il faudra donc attendre le chapitre final pour découvrir tout ce que le second tome pourra nous offrir.

Sachez que le style est fluide et se lit très rapidement.

– Alors comme ça, t’es le champion des dieux ? ironisa un gros moustachu.
– De l’Ermitage.
– Ah, pardon. Et t’es tellement fort, dieu de l’Ermitage, que même tes potes plient bagage en te voyant…
– Ouais. Et si j’étais toi, je ferais pareil. Je sais que la moustache, ça donne l’impression d’être un dur, mais si on se battait à coups de moustache, ça se saurait.

La part des ombres T.1

Humour dans la part des ombres

Elsa c'est une passionnée de livres de fantasy, avec elle, les chroniques livresques seront rapidement rédigées et avec une précision mordante ! Elle aurait préféré naître elfe mais on ne choisit pas sa "classe" à sa naissance dans le monde réel. Du coup, elle a trouvé une solution intermédiaire en faisant des jeux de rôles avec ses amis et en jouant aux jeux-vidéo. En dehors de ça, Elsa fait de la couture (cosplay oblige), regarde des séries, cuisine... Bref, elle s'amuse !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *